Compétition

La lutte suisse a son propre système de „classement" : avant chaque passe (combat), le jury procède au classement des lutteurs. Pour chaque nouvelle passe, le jury détermine les adversaires qui s'affronteront lors du prochain combat. Le jury de classement se compose de 3 à 6 personnes.

competitionContrairement à un tournoi de football, il n'existe aucun „plan de lutte" avant les fêtes. Les passes sont déterminées au fur et à mesure. C'est une autre particularité de la lutte.

En règle générale, une passe dure 5 minutes. Elle est suivie et évaluée par le jury d'emplacement, composé de 3 arbitres : le premier se trouve à proximité des lutteurs, dans la sciure, les deux autres à la table d'arbitrage.

Au début du combat, les lutteurs se serrent la main. Après la passe et la poignée de main, le vainqueur essuie la sciure des épaules du perdant.

L'attribution des notes se fait après chaque passe, autant pour le vainqueur que pour le perdant, sur une échelle allant de la note 8.25 à la note 10.00. Finalement, c'est le lutteur qui aura obtenu le plus de points qui sera le vainqueur de la fête de lutte.

La passe est perdue, respectivement gagnée, si le sol est touché


Les notes attribuées sont les suivantes :


Les deux lutteurs ayant obtenu le plus de points durant les cinq passes (sept passes lors d'une Fédérale) s'affronteront lors de la passe finale. Si ce combat est une passe nulle, étant donné que chaque lutteur aura participé à six passes (huit lors d'une Fédérale), il se peut qu'un troisième lutteur soit le vainqueur de la fête.

En savoir plus : ICI 

estavayer-2016